Le nouveau titre de Maître restaurateur, symbole de qualité

Le nouveau titre de Maître restaurateur, symbole de qualité

La création de ce titre de Maître restaurateur a pour principal objectif de reconnaître l’excellence des meilleurs professionnels de la restauration traditionnelle, en valorisant leur compétence ainsi que leur engagement en faveur de la qualité. Il permettra ainsi de distinguer les restaurateurs traditionnels (20000 environ) sur les 100 000 exerçant en France actuellement.

En outre, il permet à ces professionnels "labellisés" de bénéficier d’un crédit d’impôt à hauteur de 50% des dépenses engagées (Crédit d’impôt de 15000 € maximum pour un plafond de dépenses à 30000 €) pour l’achat de matériel pour stocker et conserver les produits frais, l’équipement des locaux pour améliorer l’hygiène alimentaire, les dépenses permettant d’améliorer l’accueil des clients ainsi que l’accueil des personnes à mobilité réduite.

Ce dispositif de crédit d’impôt est prolongé jusqu’au 31 décembre 2012. (Initialement, il devait se terminer fin 2009).

Les dépenses éligibles à ce crédit d’impôt sont définies par l’article 63 de la loi de Finances rectificative pour 2006.

A noter que le titre de Maître restaurateur est délivré pour une durée de 4 ans par le préfet du département où l’établissement a son siège. Il vérifie diplômes et expériences demandés au candidat, et se prononce au vu d’un rapport d’expertise.